Le processus de production

Tous nos produits sont dérivés de la même base: la coquille de noix de coco. En traitant cette coquille de différentes manières, nous produisons trois matières premières: la tourbe de coco, les copeaux de coco et les fibres de coco.

Tourbe de coco

Lorsque les coquilles arrivent dans nos usines, elles sont entreposées pendant au moins six semaines. Le traitement peut ensuite commencer. Il convient alors de taper et de décortiquer la noix pour en extraire les fibres, la tourbe de coco est ce qui subsiste après ces opérations. Dès que les fibres ont été retirées, la tourbe de coco est transportée vers nos bunkers de stockage. C’est là qu’elle est entreposée, et la maturation, c’est-à-dire la stabilisation de la tourbe de coco, peut alors commencer. Ce processus dure environ quatre mois. Une fois terminé, nous tamisons la tourbe afin d’éliminer les restes de fibres. Cette tourbe est ensuite séchée et acheminée vers la presse, pour être transformée en blocs de 5 kilos et en briquettes. Les produits sont alors expédiés dans des conteneurs maritimes.

Lavage et tamponnage

Après le tamisage, nous sommes en mesure de poursuivre le traitement de la tourbe. Cette tourbe peut ainsi être lavée. Les éléments solubles dans l’eau, tels que le potassium, le sodium et les chlorures, sont éliminés. La teneur en sel est réduite à EC < 1.0 mS/cm [1:1.5 méthode d’extraction de l’eau]. Nous pouvons également tamponner la tourbe de coco. Au cours de ce processus, du calcium [2+] est ajouté afin de retirer des ions positifs monovalents tels que le potassium [1+] du complexe de coco. Nous sommes ainsi en mesure d’éliminer non seulement les éléments qui sont solubles dans l’eau, mais aussi ceux qui sont liés au complexe de coco. Le lavage et le tamponnage peuvent avoir lieu en Inde, mais aussi à Helmond et à Boekel (Pays-Bas).

Fibres de coco

Les fibres extraites de la pulpe sont un complément idéal de milieu de culture. Les fibres de coco favorisent l’action capillaire du milieu de culture. Pour ce faire, elles doivent être conformes à certaines exigences, notamment en termes de longueur, épaisseur et EC. Nous sommes en mesure d’extraire les fibres de la coquille en décortiquant, tapant et défibrant le coco. Puis nous procédons à une sélection selon la taille. Des fibres trop minces se détériorent en l’occurrence très rapidement et perdent ainsi leur effet trop tôt. Les fibres restantes sont classées en fonction de leur qualité, puis taillées, lavées, séchées et pressées sur mesure.

Les copeaux de coco

Si nous ne séparons pas les fibres et la tourbe de coco, mais que nous les broyons, nous obtenons des copeaux de coco. Les copeaux de coco sont parfaits comme substrat pour le terreau. Ils fournissent une mixture légère capable de retenir l’humidité. Les copeaux subissent un traitement méticuleux avant de pouvoir être utilisés. Ils sont d’abord coupés puis lavés ou tamponnés. Ils sont ensuite séchés puis pressés.

Print Friendly, PDF & Email